Troubles associés à l'autisme

Page en cours de création

Merci de votre compréhension

Les DYS

Dyspraxie

Dysgraphie

Les difficultés motrices et de coordination

Les difficultés motrices et de coordination peuvent prendre plusieurs formes pour les personnes autistes.

Les personnes autistes peuvent avoir des difficultés à synchroniser les mouvements des jambes et des bras, particulièrement lorsque la personne est en train de courir (Guilbert 1989, Hallett et al. 1993). Un retard d’acquisition est observé dans la petite enfance concernant la marche, et certaines activités demandent une guidance plus importante, comme le fait d’apprendre à lacer ses chaussures, s’habiller ou utiliser les couverts...

Article complet sur Comprendrelautisme.com

Tda ou Tdah

Troubles anxieux

"Les adolescents avec un trouble du spectre autistique sans déficience intellectuelle (TSA-SDI) ont une prévalence élevée de troubles anxieux (42 %). Par ailleurs, leur qualité de vie semble plus altérée que celle des sujets sans TSA. Nous pensons que les troubles anxieux pourraient être un facteur de risque d’altération de la qualité de vie dans cette population."

Impact des troubles anxieux sur la qualité de vie des adolescents avec autisme

Les troubles du sommeil

"On estime que 60 à 80 % des enfants autistes ont un trouble du sommeil. En effet, de nombreux parents témoignent de problèmes de sommeil chez leur enfant : ils mentionnent entre autre deux types de problèmes : difficulté à s’endormir et multiples réveils nocturnes."

Dossier : Le défi du sommeil

troubles du sommeil chez les personnes autistes, mélatonine, melatonine et autisme

"Selon une nouvelle étude, une perception sensorielle accrue chez les jeunes enfants autistes prédit des problèmes de sommeil vers 7 ans environ.

Les résultats suggèrent que les sensibilités sensorielles interfèrent avec le sommeil chez les enfants autistes. Ils suggèrent aussi que  l’ajustement de ces sensibilités – comme la diminution du fond lumineux ou du bruit au moment du coucher, par exemple – pourraient améliorer les difficultés de sommeil des enfants."

Article complet sur Comprendre l'autisme.com

Les troubles somatiques

Article issu du site "Aspiconseil"

Merci à Jean Philippe Piat, Aspiconseil, de nous avoir autorisés à utiliser ses données.

Lire l'article original : https://aspieconseil.com

la réduction de l’espérance de vie est de 17 ans pour les personnes autistes et jusqu’à 30 ans pour celles non verbales :
 

  • La mortalité prématurée est de 3 à 10 fois plus élevée que dans la population typique

  • 30% des personnes autistes dîtes à haut niveau (ex AHN,Asperger) ne reçoivent pas les soins appropriés.

  • Beaucoup de diagnostics médicaux sont retardés et conduisent à cette surmortalité élevée

  • Les maladies cardiaques et circulatoires (dues notamment au mode de vie sédentaire et à la détérioration des artères par l’anxiété chronique)

  • Les tentatives de suicide réussies (représentant la première cause de mortalité précoce)

  • Les crises d’épilepsie

  • Les maladies respiratoires (pneumonie, asthme)

  • Les néoplasmes (cancers)

  • Les blessures que des personnes autistes s’infligent elles-mêmes, en particulier à la tête. »

Beaucoup de maladies sont liées à un retard de diagnostic, soit :

  • les examens de contrôle n’ont pas été réalisés, la médecine préventive étant peu développée dans le TSA

  • la problématique comportementale dans les examens et soins

  • Enfin le fait que l’autisme a tendance à masquer les troubles somatiques, car très souvent on impute à l’autisme le changement de comportement.

  • Aujourd’hui de nombreuses personnes autistes ainsi que des professionnels travaillent sur cette thématique, mais souvent la vision essentiellement curative. Il est tout autant important, de développer l’aspect préventif.

Les troubles alimentaires

"La personne avec autisme qui présente des troubles de l’alimentation va développer une hyper sélectivité avec une rigidité sur ce qu’elle va accepter de manger. On peut rencontrer des familles en détresse avec un repli social car il est impossible pour leur enfant de manger autre part que chez eux. Ou elle peut encore, devoir toujours utiliser la même cuillère ou le même aliment."

Article complet sur le blog Hotoys

"Les troubles de l’alimentation peuvent être précoces, dès la petite enfance. Ils peuvent se traduire par une difficulté de succion. Les personnes autistes sont également plus réticentes aux changements de textures : liquide/mouliné/solide. Beaucoup d’enfants et d’adultes autistes sont sélectifs dans leur choix de nourriture ou réticents à tester de nouveaux aliments. Cela se traduit de plusieurs façons :

  • privilégier une seule texture : soit liquide, mouliné ou solide

  • privilégié un seul type de cuisson : ne manger que des aliments crus ou que des aliments cuits

  • privilégié un seul type de goût : ne manger que des aliments sucrés

  • être réticent ou refuser de manger des aliments qui ont une forte odeur

  • sélectionner les aliments selon leur couleur"

Article complet sur Comprendrelautisme.com

Les troubles digestifs

"Les personnes atteintes de troubles autistiques présenteraient effectivement des troubles gastro-intestinaux associés tels que de l'hypersensibilité intestinale, des inflammations, du stress oxydant, etc."

Article complet sur Handicap.fr

 
 
 
 
 
 
 
 

© 2018 par autisme ouvrons la bulle. Crée avec Wix.com

Contact

06 79 45 28 89

22100 Dinan

  • Facebook autisme ouvrons la bullel
  • Autisme ouvrons la bulle Twitter